Pour un numérique au service de la proximité territoriale, une nouvelle coalition #Reset

Cette intention de coalition est nées des échanges du Reset #Day d’avril. Elle a été présentée au Reset #Day de mai par Blandine Alglave, Directrice Solutions intégrées de proximité chez Le Groupe La Poste.

Les réseaux numériques ont beaucoup facilité les activités à distance, la mondialisation des échanges, la communication sans limites. Leur généralisation est parfois une déterritorialisation : délocalisation d’activités, places de marché surexposant le tissu microéconomique à la concurrence mondiale ou à la domination des grandes plateformes de commerce et de services, perte de savoir-faire locaux. Elle peut aussi être une déshumanisation, une mise à distance, sentiment accentué avec la généralisation des services dématérialisés. Dans de nombreux cas, l’ouverture au lointain devient la dépendance au lointain. 

Il y a de bonnes raisons de contrebalancer ce numérique « distant » par un numérique outillant la proximité : demain les longs déplacements et la logistique mondialisée seront menacés par des crises de diverses natures et par l’urgence climatique et économique de la sobriété. Nos besoins de liens sociaux, de solidarités locales, de circuits courts sont au cœur de stratégies de développement des bassins de vie et d’emploi ou de revitalisation des cœurs de ville.

Le numérique au service de la proximité existe déjà et se révèle de façon dispersée : les maillages locaux, les synchronisations des espaces et des temps, le renforcement de l’offre de services, la construction d’autonomie alimentaire, la transformation des modèles de la mobilité, de l’énergie, la décentralisation des infrastructures et infostructures numériques, la fabrication numérique locale. 

Le numérique des proximités et du premier kilomètre peut être plus sobre et plus inclusif qu’un numérique reposant exclusivement sur des grandes plateformes lointaines.

Il est utile et urgent de repenser le développement des services et usages numériques avec un prisme “local by design”.

Retour sur le RESET Day 5

En conclusion de son cycle de prospective 2018-2019 , la Fing a publié un Cahier d’enjeux qui définit les qualités du numérique que l’on veut pour demain. Celui-ci propose une méthode pour transformer le numérique en ce sens :  travailler sur les impacts de la société sur le numérique, plutôt de s’attacher aux impacts du numérique sur la société.  Le programme #Reset 2022 initie un mouvement de coalitions d’acteurs hétérogènes, se cristallisant chacune autour d’un problème, d’un impact recherché, et d’un récit de transformation. Il propose chaque mois un Reset Day pour faire progresser les coalitions et en inventer de nouvelles.

Malgré la nécessité de nous retrouver encore uniquement en ligne, le #Reset Day du 12 mai a réuni 28 participants. Son objectif principal était de faire un point d’avancée des coalitions engagées dans la démarche. Cette rencontre a présenté la classification en 3 familles des premières coalitions (cf. schémas ci-dessous). Le débat s’est organisé ensuite entre témoignages d’acteurs de la communauté Reset et proposition de nouvelle coalition.

Lire la suite

La fabrique de coalitions en mouvement – Reset Day 4

Le 21 avril dernier, la Fing et ses partenaires organisaient en ligne un Reset Day 4,  un des rendez-vous réguliers d’échange, de partage et d’accélération autour des coalitions d’action que nous souhaitons engager pour la transformation du numérique. Entre session plénière, témoignages d’acteurs de la communauté Reset et ateliers coalition, une journée en ligne assez dense suivie par une trentaine de participants.

Agir en coalition

Nos Reset days permettent à la fois d’interpeller de nouvelles personnes, d’animer le réseau hétérogène qui se constitue, de mobiliser de premières intentions d’agir de groupements ou organisations. Ils sont l’opportunité de découvrir la mécanique des coalitions #Reset.

Apprendre, faire partie d’une communautés, créer de nouvelles alliances, innover collectivement dans les réponses à apporter
La méthode de coalitions #Reset (une intention transformatrice, une vision, des expériences, des problèmes et des acteurs avec lesquels s’allier pour les résoudre), peut bien sûr se mettre au service d’actions déjà engagées. La logique d’impact en 2022 peut servir à des acteurs dont les initiatives plafonnent. #Reset permet à des projets innovants  de trouver de nouvelles pistes de développement, grâce à la rencontre d’experts pluri-disciplinaires dans un cadre propositionnel.

Lire la suite

Interview d’Augustin Courtier, co-fondateur de l’association Latitudes

À l’occasion du Reset Day #4, Augustin Courtier, co-fondateur de l’association Latitudes, est venu témoigner de leurs actions en faveur de l’intégration d’une dimension sociétale dans les cursus des établissements du supérieur – notamment en lien avec le numérique. Cette intervention fait particulièrement écho au sujet de la coalition #3 du programme RESET “Pour des formations supérieures numériques intégrant les relations sociales et environnementales

Augustin, peux-tu présenter Latitudes et vos actions ?

L’association Latitudes a été créée il y a 3 ans par un collectif d’étudiant.e.s et d’enseignant.e.s à CentraleSupélec. La volonté initiale était de mobiliser les compétences apprises dans les enseignements, sur des projets qui oeuvrent pour l’intérêt général.

De fil en aiguille, nous sommes 3 à avoir voulu en faire notre métier et répliquer le concept dans de nouveaux établissements. Aujourd’hui, la mission de Latitudes est d’engager le monde de la tech au service de l’intérêt général à travers 3 axes de travail :

Lire la suite