Retour sur le #Reset day de juin 2021

––––– #RESET DAY 15 JUIN 2021 –––––

   #RESET / https://reset.fing.org / reset@fing.org

➡ Programme

14h-16h : 

  • Introduction et communauté Reset
  • Coalition(s) sur les communs
  • Coalition sur l’iA
  • Perspectives et agenda

➡ Présents – n’hésitez pas à vous manifester 

– Nathalie Vernus-Prost (Métropole de Lyon)- Catherine Mazond (Métropole de Lyon)
– Marion OLIVIER & Stéphanie REY  (Berger-Levrault)
– Rémy Gerbet et Naphsica Papanicolaou (Wikimédia France)
– Hafid AIT SIDI HAMMOU (Métropole Européenne de Lille)
–  Stéphane GARDÉ (Formation – Ingénierie – Conseil INCLUSION NUMÉRIQUE) / membre COTECH HINAURA
–  Bruno Louis SÉGUIN (Région Bourgogne-Franche-Comté encore quelques semaines)
– Michel Briand Bretagne Créative, Riposte Créative
– Denis Emile Auchat (informaticien) 

➡ Discussions

Premiers effets Reset: 

  • aujourd’hui, dynamique de transition portée par de nombreux acteurs, Reset comme source d’inspiration
  • approche opérationnelle, atterrissage des intentions, cad, en parallèle des guides, manifestes, livres blancs… arriver à des victoires (qualifier leviers, outiller territoires, nourrir dossiers CRTE)
  • proposition stratégique = agir en coalitions, besoin de coopérations, 

Coalitions n’avancent pas au même rythme. Exemple, coalition démocratie, engagée en 3 temps est portée et animée au-delà de la Fing (grâce à l’ICPC).

Cristallisation d’une coalition

Entre l’idée de la coalition (Décembre 2019), et point de départ, il y a un temps invisible.
Outiller les coalitions, notamment via le support : livret des coalitions évolutif pour aboutir à différents atterrissages (quels renforcements, quelles transformations sont opérées)
Suppose la contribution et l’identification de locomotives possibles.

5 coalitions pilotes, une seconde promotion de coalitions pourrait s’animer en septembre 2021. 
– Enseignements supérieurs qui intègrent enjeux environnementaux du numérique
– SelfData = feuille de route européenne
 – Communs numérique & communs de la connaissance
– IA

Dans un second temps, à discuter (fév 2022)   
– IoT    
– Genre et numérique

>>Question Hafid = valorisation des productions
– données environnementales = livret participant, socle commun des coalitions, avoir un canevas réplicables pour documenter les coalitions.
– démocratie = 3 scénario prospectifs
– 1 séminaire méthodologique début juillet +  restructuration du site web

Coalition dématérialisation

>>Question Stéphanie Rey = quid de la coalition dématérialisation 
– constitution d’un noyau = Berger Levrault, MEL, Lyon…  
– une date possible = 07 juillet 16h00 
A associer:   Marine Boudeau, chef du Pole Design de la DINUM,    FAS (fédé des acteurs de la solidarité) – regoupement de + de 800 asso – et qui travaillent actuellement en partenariat avec LAMEDNUM sur un projet de d’inclusion num avec les Maraudes (projet que Stéphane GARDE accompagne) – Sarra Cheklab, Chargée de mission RGPD, accès aux droits et inclusion numérique + Nathalie Crouzet, Responsable du service des missions d’appui
Pierre MAZET, chercheur et coordo du projet (avorté par confinement 1) d’Ateliers d’Écoute Usagers – en lien avec la DINUM et le prog. SONUM de l’ANCT

Coalition IA responsable

Enjeu lié à la transparence des algorithmes, besoin d’identifier en interne et réaliser une sensibilisation de ce sujet. travail avec Simon Chignard sur ouverture des algo publics, permet la prise de conscience de l’impact.
algo prédictifs pour aller au-delà des observatoires territoriaux, usages des données envi
Hafid en lien avec AtmoFr, prédiction des pics de pollutions via algo

Conditions de faisabilité de l’IA, qu’est ce que l’IA implique et comment en faire des projets exemplaires, responsables, éthiques. Anticiper effets de bord. 
=> identifier les bonnes pratiques, et les bonnes questions à se poser pour aboutir à des usages exemplaires. 
Besoin de discuter avec un noyau d’acteurs (INR + Chaire Unesco REL et IA)
Reset pourrait apporter
– transversalité entre acteurs 
– points atterrissages 
-décloisonnement = apporter et faire IA à des non-experts., démystifier l’IIA
– commande pédagogique

Ce qui pourrait être fait = Apports de cas d’usages, identifier 3 à 4 cas d’usages

  • IA en démocratie
  • IA en ressource limitée (IA frugale)
  • IA dans un monde incertain (anticiper la dépendance, et le manque de souveraineté face à ces outils)

Coalition communs

Dès le départ de la réflexion RESET, intention de travailler sur la question des communs
Remy et Naphsica: commun informationnel,
Problématiques pour Wikimedia = 
-sollicitation pour accompagner la création, d’un commun numérique
-chaque communauté invente son mode de gouvernance, 
-Quelles sont les ressources, numériques/publiques qui devraient être gérer sous la forme d’un commun. Et comment faire pour y aller 
-souhaite échanger sur les communs connaissance/informationnel/ 

Michel Briand: questions des services de proximité, CHATONs, Comment faire pour que les collectivités puissent soutenir les services associés aux communs ? En lien avec Enacting the Commons, documenter et rencontrer les communs en Europe. Réitérer cette démarche à l’échelle nationale. => réaliser un plaidoyer, valoriser les initiatives et bonnes pratiques

Quelles pourraient être les premières victoires possibles ? former les contributeursfinancer lieux décentralisés des communs (RH et infrastructures)  = levier via réponse à plan de relancelutter contre les communs orphelins 
Qui associer à cette démarche Asso VP Num, (vice-président des Univ),FramasoftColibris, Alterativa, Tiers-lieux, Responsables numériques des collèges et lycées 
Voir document NOTE POST NEC2019
risques qui menancent les communs 
constats et propositions d’actions (lutter contre la méconnaissance des communs)

Voir aussi Appel à Commun de la résilience des territoires:  https://wiki.resilience-territoire.ademe.fr/wiki/Appel_%C3%A0_Communs

PROCHAIN RENDEZ VOUS EN SEPTEMBRE !

#Reset, pour des systèmes d’IA exemplaires

Dans le cadre du programme collectif Reset, nous vous invitons à participer à la réunion de cadrage d’une coalition d’acteurs visant à rendre les algorithmes et systèmes d’IA publics exemplaires.

Un ensemble d’acteurs de l’intérêt général et publics voient des opportunités à l’usage de l’IA. La multiplication de projets publics d’intelligence artificielle et d’algorithmes soulève des enjeux liés aux principes d’éthiques et de transparence de ces outils:

  • à quelles conditions, acteurs publics et intérêt général, peuvent recourir à l’IA ?
  • comment on fait pour que l’arrivée de l’IA dans la société soit alignée avec les attentes des usagers / citoyens ?
  • comment les acteurs du numérique eux même peuvent intégrer une focale IA responsable dans leurs approches de recherches et innovations ?

L’interrogation autour de ces enjeux a donné lieu à de nombreux et riches travaux de recherches, de chaires, chartes et manifestes. Il convient ici de s’assurer de leur conversion en chantiers appliqués à travers l’élaboration d’une feuille de route commune.

Une coalition Reset propose un cadre méthodologique afin :

  • de s’accorder sur un diagnostic initial et sur ce qui devrait changer
  • d’imaginer ce que seraient des réussites collectives atteignables
  • d’identifier quels acteurs ont quels leviers
  • de produire et d’engager une feuille de route commune, composée d’actions transformatrices.

Pour engager ces travaux, nous vous proposons de participer à une phase de cadrage (périmètre, priorités, complémentarités), prévue le 07 septembre, à 16h, en ligne

Pour celles et ceux qui ne seront pas disponibles, pas d’inquiétude, indiquez-nous votre intérêt : nous vous accueillerons volontiers lors de très prochains échanges. Si vous ne pouvez participer mais êtes intéressé par les travaux de cette coalition, n’hésitez pas à nous le signaler par mail : reset@fing.org

Espérant que cette proposition vous mobilisera !

Reset Fest Bretagne – Retour sur la coalition données environnementales

Le 14 avril 2021, dans le cadre du Reset Fest, la Fing a animé, auprès de l’écosystème breton, un premier atelier consacré aux usages des données environnementales.

Plus de 20 participants, engagés et venant d’horizons différents (associations, collectivités, infrastructure de recherche, CPIE…), se sont rencontrés pour envisager ensemble, en quoi et comment les données environnementales produites sur le territoire peuvent faciliter et orienter de nouvelles pratiques au service de l’intérêt général (pédagogiques, militantes, politiques, …).  

Répartis-en 3 groupes, les participants ont ainsi contribué à développer le diagnostic de départ de cette coalition. Les expérimentations déjà en cours, les ressources disponibles et les difficultés rencontrées par les producteurs et utilisateurs de ces données environnementales. Dans un second temps, les discussions se sont concentrées autour des leviers d’actions possibles, pour améliorer, faciliter la prise en main de ces données (data litteracy).

FACILITER L’APPROPRIATION DES DONNÉES, DES DIFFICULTÉS PARTAGÉES…

Les échanges de cette première rencontre partage le diagnostic tiré de travaux de l’Open Data Impact de la Fing (10 ans d’OpenData). En ce sens que la qualité des données ne dépend que de l’usage. Les données, territoriales et environnementales, ne sont à jour que majoritairement utilisées par des experts, scientifiques, aménageurs du territoire… Si l’on veut les rendre actionnables par l’ensemble du territoire, élus et décideurs, mais aussi par la société civile, à des fins pédagogiques par exemple, il nous faut dès lors, les adapter. Passer d’une donnée brute à une information tangible

L’ouverture massive des données par les prémices de l’Opendata en France, ont montré que de nouveaux usages, imprévus sont possibles. La médiation entre l’offre et la demande des données s’est cristallisée autour de portail. La barrière d’accès, technique, pour maîtriser l’usage de ces portails est élevée

Qui plus est, lorsque ces données sont récupérées, les producteurs ne sont pas nécessairement informés de pourquoi ces données sont-elles récupérées, pour quels usages, et par qui.

https://bricks.vigienature-ecole.fr/

NE PAS RÉINVENTER LA ROUE: DES RESSOURCES ET EXPÉRIMENTATIONS À VALORISER

Les contributions des participants nous ont permis d’identifier plusieurs démonstrateurs et démarches autour de cet enjeu qu’est l’appropriation des données environnementales. En voici quelques-uns:

http://www.labfab.fr/ateliers-capteurs-environnementaux-tour-de-bretagne/

AMBITIONS COMMUNES ET PISTES D’ACTIONS TRANSFORMATRICES

Ci-dessous, quelques éléments qui semblent faire consensus au sein des groupes à la suite de cette première rencontre : 

  • favoriser la qualité des données plutôt que quantité : nécessité d’adapter les jeux de données à la demande, en rapprochant les utilisateur et producteurs des données,
  • répertorier et organiser pour connaître et comprendre au mieux les données disponibles par territoires, accessibles aussi par le grand public,
  • besoin d’outiller la collecte, la diffusion et la compréhension des données environnementales,
  • donner les moyens pour une médiation capacitante; au service d’une culture numérique et environnementale commune.

Mais aussi, déjà quelques pistes d’actions : 

  • des temps-forts pour faire se rencontrer communauté d’offres et d’usages (Datamix, BioBlitz, ABC communaux, Infolabs…),
  • des guides de bonnes pratiques éprouvés par les acteurs de terrains, 
  • prototyper une régie de données environnementales, 
  • des expérimentations concrètes autour de problématiques à l’échelle d’une ville, d’une commune ou d’un quartier par exemple

CALENDRIER DE LA COALITION

Dans la continuité de ce point de départ, la Fing propose en parallèle d’enquêtes auprès d’acteurs ciblés, un second atelier d’approfondissement avant d’aboutir collectivement à l’écriture d’une feuille route, mise en agenda d’actions transformatrices, en faveur de l’appropriation des données environnementales.

Prochains rendez-vous de cette coalition programmé avant l’été :

  • 19 mai 2021 : lancement de la coalition à l’échelle nationale
  • 22 ou 23 juin 2021 : atelier territorial co-animé avec nos partenaires du CNES (détails et inscription à suivre)

Un grand merci aux participants !
Pour rejoindre et suivre les prochains travaux, contactez nous reset@fing.org